Une réalisation de Jacques Rhéaume Accueil Conseils Installations Auteur
La résolution de problèmes et les jurons Une réalité qui se transforme en réflexion En autant que possible je vois moi-même à l'entretien de ce qui m'entoure. Cependant pour des tâches spécifiques qui dépassent mes ressources physiques je fais appel à des spécialistes et au fil des années j'ai sélectionné mes intervenants préférés. Il n'est pas exceptionnel de rencontrer au Québec une personne qui sacre ou émet des jurons sans grande malice. J'ai cependant remarqué que monsieur « M » ne sacrait pas au hasard. Quand il arrive sur les lieux d'une réparation à effectuer, il prend soin de visualiser le problème. Après son évaluation, il émet quelques sacres selon l'ampleur et la difficulté de la tâche qui l'attend. J'ai constaté qu'il émet environ un sacre pour cinq minutes de travail. Si j'en entends trois qui s'enchaînent, il en a pour environ quinze minutes et il peut prévoir jusqu'à une heure d'avance!  Dans les cas graves, il arrête sa litanie pour préciser son plan d'exécution, « comment je vais faire, dit-il » ce qui entraîne encore quelques sacres de plus selon la difficulté qui s'annonce. S'il échappe un outil ou casse une pièce, il ajoute un sacre « just on time ». Dernièrement j'en ai entendu un de plus parce que son genou le fait souffrir car il vieillit lui aussi. À la réflexion, j'ai traduit ces sacres en termes académiques. Monsieur « M » n'a pas de grands diplômes mais il effectue une analyse de besoins et adopte une approche systémique pour accomplir son travail. Enfin, il adopte une approche itérative si la situation l'exige. Il mérite presque 9 crédits de deuxième cycle et pour ma part je n'ai qu'à compter les sacres pour anticiper l'ampleur de sa facture. Dans son cas du moins, les sacres sont significatifs et inoffensifs mais je dois quand même les payer. Pourtant, à la prochaine occasion, je ferai encore appel à ses services pour sa performance anticipée et pour approfondir ma thèse un peu spéciale.

Un professeur veut toujours continuer à enseigner selon ses talents, ses moyens. ses technologies