Une réalisation de Jacques Rhéaume Accueil Conseils Installations Auteur
L'écriture, le papier qui parle, la divinité du papier   cité dans Eco, U., ( 1992), Les limites de l'interprétation, Paris, Grasset. tiré de Wilkins, J., (1641) Mercury, Or The Secret and Swift Messenger, 3è ed., (1707), Londres, Nicholson. Combien cet Art de l'écriture dut paraître étrange lors de son invention, nous pouvons le comprendre à la surprise de ces américains découverts récemment, étonnés de voir les hommes converser avec les livres, et peinant à croire que le papier pût parler... Il est à ce sujet un beau récit, à propos d'un esclave indien, lequel, ayant été chargé par son maître de porter une lettre et un panier de figues, mangea en chemin une grande partie de sa charge et remit le restant à la personne à qui elle était adressée; celle-ci, après avoir lu la lettre, ne trouvant pas la quantité de figues annoncée, accusa l'esclave de les avoir mangées, lui rapportant ce que la lettre disait contre lui. Mais l'indien, en dépit de cette preuve, nia candidement le fait, injuriant le papier, le traitant de témoin faux et mensonger. Par la suite, ayant à nouveau été mandé avec une charge identique accompagnée d'une lettre indiquant le nombre exact de figues à remettre, il reprit sa pratique précédente, dévorant en cours de route une bonne partie des fruits. Mais avant de les toucher, afin de prévenir toute accusation, il prenait la lettre et la cachait sous une grosse pierre, se rassurant ainsi, pensant que si elle ne le voyait pas manger les figues, elle ne pourrait jamais le raconter; mais se trouvant cette fois-ci accusé plus fortement qu'auparavant, il avoua sa faute, admirant la divinité du papier, et promit pour le futur la plus grande fidélité en toute mission.

Un professeur veut toujours continuer à enseigner selon ses talents, ses moyens. ses technologies